Elections Sénatoriales

Réélection de Jacques-Bernard Magner

Après plus de 4000km parcourus à travers le département du Puy-de-Dôme pour échanger avec les 1771 délégués sénatoriaux, Jacques-Bernard Magner est réélu Sénateur du Puy-de-Dôme !

Une belle campagne électorale chaleureuse à la rencontre des grands électeurs dans un département aux paysages toujours aussi magnifiques. L’occasion de faire un état des lieux de nos collectivités locales et de leurs projets à travers notre quarantaine de réunions.

Le point fort, face à un contexte national très difficile pour le Parti socialiste depuis les dernières échéances électorales, est que  nous réussissons à maintenir un siège.

Merci à l’équipe de campagne, aux colistiers (Stéphanie, Valérie et Pascal), aux camarades et aux grands électeurs qui nous ont accordé leur confiance ! Le PS est loin d’être mort comme certains le souhaitent et nous nous battrons pour le refonder tous ensemble !

Rencontre de la Business Network International

Réunion matinale à l’invitation du réseau d’affaires Business Network International (BNI) de Clermont-Ferrand qui regroupe des chefs d’entreprises. Le réseau BNI est présent dans plus de 70 pays et compte plus 200 000 membres. Cette journée a été l’occasion en tant qu’élu de rappeler l’importance et la place des entreprises dans les projets des collectivités de toutes tailles. Souvent malmenées, il ne faut pas oublier que les entreprises contribuent de manière non négligeable au développement économique de leur environnement. La fiscalité reversée à l’Etat permet de financer divers domaines comme l’enseignement, la défense, les moyens de communication, la sécurité publique, ect…

Découverte d’Oradour…

Journée intense en émotions avec la visite du village martyr d’Oradour-sur-Glane et la rencontre avec Robert Hébras, dernier survivant de l’attaque. Le 10 juin 1944, la division Waffen-SS, Das Reich, du régime nazi massacre sauvagement 642 habitants et incendie le village.

J’ai eu l’opportunité marquante de vivre une émotion toute particulière grâce à l’accompagnement de sa petite-fille Agathe tout au long de cette visite. Je la remercie vivement pour les explications et la découverte du site et du Centre de la mémoire.

Le silence assourdissant de ce lieu marquera irrévocablement ma conscience. Il est de notre responsabilité de faire perdurer le devoir de mémoire pour que ces atrocités ne viennent plus à se répéter.

« Avant que ma voix ne s’éteigne… »
Robert Hébras